L’Aviation à Lunéville.

 

Lunéville, en Meurthe et Moselle, Région Grand Est, est une ville bien connue pour sa faïence, ses broderies et son Château ! Aurait t-elle aussi une renommée sur le plan aéronautique ? Et bien non ! (Encore que .. car il y a eu l’entreprise ‘Lorraine Dietrich’ et ses moteurs d’avion ‘Lorraine’, mais dont la production a surtout été assurée par le site d’Argenteuil)   Par contre, elle a une histoire dans ce domaine qui mérite grandement ces pages et que je vous invite à découvrir !

Pourquoi me suis-je lancé dans la reconstitution de cette histoire ? C’est tout d’abord par passion pour les ‘choses de l’air’, mais aussi par intérêt pour notre histoire locale. Quant à ce travail fait à titre bénévole, s’il présente peut-être des carences ou quelques imprécisions, il vous donnera surement une bonne connaissance de l’histoire de l’aviation à Lunéville. Je reste preneur avec intérêt de toute information que vous pourriez me communiquer, qui pourrait venir enrichir cette histoire ! 

Parlons carence : ce sont les photos qui en sont l’objet ! Je lance ici un appel à toute personne qui disposerait de photos, ou viendrait à en retrouver, si elle le souhaite, de m’en parler (via le formulaire de contact). Ainsi, ce serait une manière à ce que ces photos anciennes et rares soient mises en valeur, ne dorment pas tristement au fond d’un tiroir, au risque de disparaissent à tout jamais !

 


Une vidéo pour agrémenter cette page d’accueil : Je la dois à l’ami Christian Couturier aux commandes de son hélicoptère R22 et à mon frère Bernard (à la caméra ci-dessous), vidéo tournée par un de ces beaux dimanches à Lunéville, occasion d’une porte ouverte à l’Aéro-club de Lorraine.

Mais voilà, depuis et beaucoup trop tôt, tous deux sont partis pour un autre ciel…    

 

                                                                                                                                   Daniel RÉMY

 

Découvrez Lunéville vu du ciel, son aérodrome et cet après-là, occasion d’une opération ‘Portes ouvertes’